Les allergies nous envahissent

les allergies nous envahissent

Sommaire de l'article

D’où vient l’augmentation des allergies ?

Les allergies nous envahissent, pourquoi je dis cela ? En 2050, 1 personnes sur 2 sera touchée par une allergie, selon L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé).

L’augmentation des allergies de tout type est multifactorielle. Nous ne pouvons presque plus avoir le contrôle sur notre santé.

Vous n’êtes peut-être pas concerné aujourd’hui par cette information, mais la conclusion est que les générations futures ont 1 chance sur de développer une allergie ou d’avoir un enfant allergique.

La fréquence des allergies ne cesse d’augmenter depuis quelques années. En France, 25 à 30 % de la population générale a une allergie, selon le site AMELI. La modification de l’environnement et des modes de vie, l’urbanisation croissante, la pollution, le tabagisme actif ou passif et les changements de nos habitudes alimentaires sont autant de facteurs qui favorisent la progression de l’allergie.

Notre mode de vie a changé, notre rapport à l’environnement aussi. L’organisme humain ne s’est pas adapté à tous ces bouleversements », analyse le Dr Nhân Pham-Thi (chef du service allergologies à l’institut Pasteur).

Les allergies nous envahissent, C’est aussi important d’en parler que de la Covid-19 qu’en pensez-vous ?

Les différentes facteurs que l’on maîtrise encore :

Il y a aussi un risque accru lié à une trop grande médicalisation dès le plus jeune âge comme peut-être une utilisation précoce d’antibiotiques selon une étude international sur l’asthme et l’allergie pendant l’enfance (2009 – The Journal of Allergy and Clinical Immunology).

Il n’existe pas de « gène de l’allergie » dont la transmission impliquerait un risque accru de développer une maladie allergique. En revanche, il existe bien une prédisposition génétique, l’atopie. J’en parlerai dans un prochain article. Cependant, cette augmentation des allergies alimentaires, semble liée à divers facteurs environnementaux qui favoriseraient l’expression de la sensibilité génétique à l’allergie (atopie) :

  • Le réchauffement climatique,
  • L’allongement de la période de pollinisation ainsi qu’une augmentation de la quantité des pollens et de leurs propriétés allergisantes,
  • La pollution atmosphérique,
  • L’augmentation de la pollution par les ondes,
  • Les modifications de l’environnement intérieur (hygiène, matériaux et produits utilisés…),
  • Les changements dans les pratiques alimentaires,
  • La multiplication des médicaments augmentent les risques d’exposition à des allergènes
  • La diversification alimentaire tardive

« Il faut vraiment développer l’information »

Dr Nhân Pham-Thi , chef du service allergologie à l’institut Pasteur

A bientôt. Alison

Voir Aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.