Additifs alimentaires et Allergies

additifs alimentaires et allergies

Sommaire de l'article

Doit-on faire attention aux additifs alimentaires ?

Pour commencer, les allergiques doivent connaître les additifs alimentaires qui sont concernés par leur éviction. En y regardant de plus près on se rend compte que des allergènes peuvent s’y cacher. Les allergènes concernés sont : les protéines de lait, ses croisés comme la lanoline, le soja, l’œuf, le maïs, le blé etc.

Avant tout, les additifs alimentaires ne sont pas tous mauvais pour la santé, en cas d’allergie il est important d’y faire attention. D’ailleurs, il est aussi possible d’être allergique à certains additifs sans forcément avoir d’autres allergies alimentaires.

Faisons un peu le point !

Quelques informations importantes sur les additifs alimentaires

La définition : c’est une substance qui n’est pas consommée habituellement en tant qu’aliment, il peut avoir ou non une valeur nutritive. Son addition intentionnelle dans un produit alimentaire, a pour effet qu’elle devient un ingrédient de ce produit.

Dans l’Union européenne, ils sont identifiés par un numéro commençant par « E ». L’étiquetage du produit doit mentionner la fonction de l’additif (par ex. colorant, conservateur) et la substance spécifique utilisée (ex. E 415 ou gomme xanthane).

Une étude, parue le 4 octobre 2021 dans la revue Science Reports, elle indique que les Français ingurgitent 4 kg d’additifs alimentaires par an.

UFC-Que Choisir – Quechoisir.org

Ils exercent certaines fonctions technologiques :

  • garantir la qualité sanitaire des aliments (conservateurs, antioxydants),
  • améliorer l’aspect et le goût d’une denrée (colorants, édulcorants, exhausteurs de goût),
  • conférer une texture particulière (épaississants, gélifiants),
  • garantir la stabilité du produit (émulsifiants, antiagglomérants, stabilisants).

Il y a deux distinctions de faites sur le type d’additifs. En effet, il y a les naturels de part leur création obtenu à partir de micro-organismes, d’algues, d’extraits végétaux ou minéraux. Et ceux de synthèse obtenus à partir d’une réaction chimique ou enzymatique.

Quel lien entre les allergies alimentaires et les additifs ?

En premier lieu, une personne est en éviction des protéines de lait de vache ou du blé car elle présente une allergie à cet aliment. Donc elle devra également faire attention à tous les additifs qui contiennent des allergènes en cause.

Dans la liste des ingrédients, les additifs se trouvent généralement à la fin selon leur quantité.

Aujourd’hui, grâce à la règlementation de l’étiquetage alimentaire, on pourra identifié certains allergènes comme présents dans la composition d’un produit. Seulement, certaines fois ils se cachent sous des noms barbares que l’on ne connait pas. Vous pouvez demander à votre allergologue ou votre professionnel de la nutrition, de vous faire parvenir une liste (dans mes consultations, je la transmet d’office)

Un additif n’est autorisé par la Commission Européenne, en alimentation humaine que s’il ne fait pas courir de risque au consommateur aux doses utilisées. Ils sont soumis à évaluation de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA).

additifs alimentaires et allergies

Allergiques, faites quand même attention aux additifs alimentaires !

Quand j’aborde le sujet, j’ai souvent eu la même réflexion concernant la règlementation INCO.

« Si « tel allergène » se trouve dans la composition d’un produit lindustriel a l’obligation de le noter dans la liste des ingrédients » ERREUR FATALE !!! Dans le cas où les additifs proviennent d’une culture sur un support extérieur, donc de synthèse, le type de support ne fait pas parti de l’ingrédient final.

Or, la règlementation ne concerne que l’ingrédient fini et donc la mention n’est pas obligatoire dans la liste des ingrédients !!!

Exemple de la vitamine D3 sous cultivé sur de la lanoline (obtenue à partir de laine de mouton, croisé des PLV). Même si on commence à voir apparaître sur les produits de santé, ce genre d’information, ce n’est pas du tout le cas dans notre alimentation

J’ai fait un live à ce sujet sur mon compte Instagram que vous pouvez retrouver ici !

Comment faire attention en général ?

Premièrement, je vous invite à bien vérifier tous les produits transformés et de les limiter. Choisir un produit alimentaire avec le moins d’ingrédients possible. Regarder les additifs alimentaires sur chacun d’entre eux : au-delà de 5, c’est trop !

Par la suite, hormis un manque de temps, il est simple de cuisiner maison plus régulièrement. Je me suis rendu compte dans mon expérience de conseillère en nutrition, que nous avons beaucoup de croyances limitantes autour de la cuisine… C’est plus simple qu’il n’y parait. Il n’est pas forcément nécessaire de faire de la grande cuisine 😉

Pour finir, l’UFC-que choisir a réalisé une revue listant les données scientifiques sur les risques éventuels de ces différents additifs alimentaires. Il les a classé : de vert pour les additifs qui sont d’une parfaite innocuité, à orange pour les additifs peu recommandables, jusqu’à rouge pour les additifs à éviter.

Je reste à disposition pour plus d’informations.

A bientôt. Alison

Voir Aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.