Éviction alimentaire et troubles digestifs

éviction alimentaire et troubles digestifs

Sommaire de l'article

L’erreur commune face aux troubles digestifs

L’éviction alimentaire quand il y a des troubles digestifs est l’erreur n°1 pour un bon nombre de parents. Quand on suspecte une réaction alimentaire, à cause de troubles digestifs chez un enfant, nous enlevons de suite les produits laitiers de l’alimentation. Celle de la maman allaitante ou celle de l’enfant.

Lorsque les mamans viennent me demander des conseils pour résoudre les troubles digestifs de leur bébé, elles me parlent d’éviction. Les allergènes majeurs en premier : les produits laitiers, le gluten et les œufs sont souvent les premiers incriminés.

Les troubles digestifs, rappelons-le impactent l’alimentation liquide ou solide de l’enfant et causer des problèmes de croissance mais pas toujours. Les troubles digestifs chez un jeune enfant altèrent la construction de leur microbiote.

L’erreur est de croire que faire une éviction alimentaire suffira à régler les troubles digestifs.

L’éviction alimentaire dans les troubles digestifs : fausse solution ?

Certains me diront : « Mais si mon enfant, depuis qu’il est en éviction alimentaire, il a moins de troubles digestifs, il va mieux ». Je suis d’accord avec vous mais il s’agit d’une situation temporaire. Car finalement ça n’améliore rien, ça cache le problème momentanément !

Sans un travail de fond pour améliorer le microbiote et renforce le système digestif, comment voulez-vous palier aux troubles digestifs. C’est un peu comme prendre de l’Inexium (médicament anti-acide) pour soigner le reflux.

Il ne s’agira là que d’un pansement afin de soulager l’enfant. Malgré tout, je ne suis pas tout à fait contre, à condition de garder en tête de chercher la véritable cause. Trouver l’origine des troubles digestifs est l’objectif primordial afin de mettre en place des solutions naturelles et adaptées, en plus de l’éviction alimentaire.

éviction alimentaire et troubles digestifs

Manque et privation ne sont pas systématiques

Le mois dernier, j’ai partagé ici une recette sans GLO c’est-à-dire sans gluten, sans lait, sans œuf. Normalement, vous pouvez en retrouver une multitude sur mon compte instagram. Dans ce précédent article, je vous expliquais pourquoi les recettes seules piochées à droite et à gauche, pouvaient avoir de mauvaises répercussions.

En effet, l’éviction peut permettre d’avoir la disparition des symptômes. Seulement, le temps de l’éviction dans la majorité des cas. Le problème est lorsque que cette éviction n’est pas de la meilleure manière.

bébé douloureux

Cela entraînera, un cercle vicieux éviction > privation > crise émotionnelle (frustration). Notamment chez les enfants qui sont plus enclins à ne pas savoir comment faire face à ces émotions. C’est pour cela qu’il est intéressant de se faire accompagner pour mettre en place une éviction alimentaire. Je vois également beaucoup de frustration chez les mamans même si elles n’allaitent pas et ne font pas l’éviction.

Que doit-on envisager d’autres ?

Les troubles digestifs sont les symptômes les plus récurrents chez les allergies alimentaires retardées des enfants. Je parle de ce que l’on appelle aussi à tord les intolérances car les réactions ne sont pas sévères. Vous pourrez retrouver la liste des symptômes d’une allergie alimentaire ici !

Il y a cependant un symptôme qui est je pense, le plus difficile à vivre. Il s’agit du reflux-gastro-œsophagien, qu’il soit externe (avec régurgitations) et/ou interne. J’ai déjà fait un live à ce sujet, car celui-ci est très vaste. C’est là où, à mon avis, il y a le plus d’errance médicale également.

S’il y a une allergie alimentaire, l’éviction de ou des allergènes en cause est la première chose à faire. Cependant, nous pouvons avoir chez le jeune enfant, des troubles digestifs sans qu’il n’y ait d’allergie ou d’intolérance alimentaire.

éviction alimentaire et troubles digestifs

Voici la liste des causes possibles :

  • Naissance par césarienne
  • Traitement antibiotiques précoce
  • Dysbiose intestinal
  • Freins restrictifs buccaux
  • Hernie hiatale
  • Entre autres

Diminuer les troubles digestifs et l’allergie alimentaire

Dans mon travail, je vous avoue qu’il est primordial de trouver le bon point de départ ! Partir des symptômes vers la vraie cause afin de trouver la bonne solution. C’est-à-dire : découvrir les causes potentielles des maux de votre enfant afin de trouver la solution adéquate. Tout en étant accompagné dans sa mise en place comme pour l’éviction alimentaire. Cela permettra de diminuer les troubles digestifs et autres réactions. Mais aussi de réduire les périodes difficiles pour tous les deux et avancer vers un quotidien plus léger.

Ensuite, il est nécessaire d’avoir une alimentation naturelle et puissante. J’entends par là, manger pour protéger et renforcer sa santé. C’est aussi savoir comment améliorer la santé de votre enfant et renforcer son microbiote intestinal grâce à l’alimentation et aux solutions naturelles. Il s’agira d’adopter la meilleure manière pour aider votre enfant face aux allergies et autres atteintes du système immunitaire.

Enfin, car cela répond à mon article ici : Trouver les meilleures recettes pour votre enfant avec une adéquation alimentaire entre nutrition et plaisir ! Mettre en place un régime alimentaire adapté à sa nutrition pour maintenir une bonne croissance. Par la même occasion, vous serez sécuriser sur le fait que vous donnez le meilleur pour votre enfant. L’objectif sera de vous offrir une alimentation qui reste un plaisir et de diminuer la culpabilité que vous pourrez ressentir.

enfant et maux de ventre

Si vous avez envie de résoudre concrètement la situation avec les troubles digestifs de votre enfant et que vous voulez transformer le cercle vicieux en cercle vertueux, contactez-moi sur instagram ou prenez un rendez-vous téléphonique gratuit pour un premier échange.

A bientôt. Alison

Voir Aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.